3 août 2017

L’humour, un business lucratif qui suscite les convoitises | Lesechos.fr

Paris attire de plus en plus d’acteurs comiques. Gilbert Rozon, le fondateur du festival Juste pour rire à Montréal, va y ouvrir un théâtre au sein du centre commercial Italie 2.

Pionnier du business du rire, dès les années 1980, le Québécois ­ Gilbert Rozon a attiré à leurs débuts Franck Dubosc, Laurent Ruquier, Florence Foresti, avant d’être lui-même sur le devant de la scène. Jury depuis 2006 de « La France a un incroyable talent », il a décliné l’émission de M6 en un « incroyable gala » pendant son Festival Juste pour rire (lire ­ci-dessus). Si un jeune artiste en développement coûte 150.000 à 300.000 euros par an avant de donner toute sa mesure, estime le producteur ­Jean-Marc Dumontet, Gilbert Rozon dispose de tous les maillons pour propulser rapidement ses poulains : théâtres, festivals, émissions de télé.

A Paris, le 26 septembre, il ajoutera une nouvelle pierre à son édifice : après le Théâtre de Dix Heures de 140 places, il inaugurera le 13e Art. L’architecte Daniel Vaniche, intervenu notamment à Pleyel et à l’Accorhotels Arena, a transformé un ancien cinéma Gaumont en complexe, comprenant deux salles de spectacle, de 900 et 140 places, un studio télé, un lieu de répétition, un restaurant. Le tout au cœur du centre commercial Italie 2, fréquenté par 13 millions de visiteurs par an.

Lire la suite de l’article sur Lesechos.fr